Scène Musicale Mobile « Les enterrements de pianos »

Genre : Ciné concert de rue
résidence du 31 janvier au 8 février  

Le public rejoint en cortège un  écran de fortune et des musiciens habillés de blanc devant une façade blanche et un camion blanc. Tout porte à croire qu’ils sont sur scène pour  faire sagement la musique et les doublages d’un film muet où il est question d’enterrement de piano.

Insensiblement, le film déborde de l’écran, et se retrouve  projeté sur les musiciens. Il s’invite sur scène, dans la réalité et les musiciens petit à petit se jettent dans les mailles du film. Des interactions entre le temps du film et le temps au plateau se créé par les objets, les actes et les paroles des musiciens-comédiens.

Finalement le public est invité à suivre la cérémonie des enterrements de pianos en temps que tel, et à la vivre en direct parce que le film devient réalité....

Parcours de la compagnie Scène Musicale Mobile
La compagnie Scène Musicale Mobile est fondée en 2007 à Strasbourg par 3 musiciens, Alexis Thépot, Thomas Valentin et Jeanne Barbieri qui s e sont rencontrés lors de leurs études au conservatoire de Strasbourg. Alexis Thépot étudie en parallèle la scénographie à l’école des arts décoratifs de Strasbourg.
La vocation de la compagnie est dès le début d’œuvrer pour la création de spectacles musicaux transdisciplinaires où la musique est considérée aussi bien comme un travail sur l’espace, sur le temps et le mouvement.
Nos créations à la frontière de la musique, du théâtre et du cirque nécessitent de nouveaux instruments scénographiques. La dimension sociale et pédagogique de l’art est aussi l’un des chevaux de bataille de la compagnie. Par cette démarche, la compagnie souhaite en créant des espaces intimes d’écoutes (« le kiosque à acoustique variable » ou « le ventre de Lucille ») sensibiliser les spectateurs sur la notion de paysage sonore, sur toutes sortes d’expérimentations musicales mises en scène, en
contournant les limitations d’infrastructure.
Scène Musicale Mobile est attachée aussi au caractère mobile, adaptable des œuvres. C’est pourquoi, nous tendons à devenir autonome en amenant nos lieux scénographiques là où nous nous représentons. Cette démarche va dans le sens d’une délocalisation des propositions culturelles.
Depuis 2015, la compagnie prend un virage définitif vers le spectacle de rue, et le cirque et travaille essentiellement avec des circassiens. Nous créons la déambulation Néo Noé, soutenu par différents pôles des arts de la rue, autour d’un agrès conçu spécialement pour la rue. Une roue allemande de 3m50 de diamètre.
La compagnie s’est aussi équipée d’un chapiteau pour accueillir de futures créations. Elle s’étoffe humainement en renforçant ses effectifs avec l’engagement d’acrobates comme Marjolaine Duplay (Lido), Automne Thirion (Acappa Tilburg).
Notre prochain projet de création réunit une nouvelle équipe artistique de circassiens et de musicien autour d’Alexis Thépot (Maxime Reydel-Cnac-laBascule, Benjamin Trichat, choroégraphe-Tango sumo-Lonely circus et Igniacio Plazza) et va dans la droite ligne de s a direction artistique, conjuguer cirque-son et mouvement autour d’un agrès-instrument : un plancher rebondissant et sonore.
La compagnie se fait aider régulièrement par la Drac, la région Alsace et la Cie Lucamoros, avec qui elle entretient des liens étroits.

LES RÉSIDENCES de l'année
  • GK Collective "Les indicibles"
  • L'Envers d'un monde
  • Cie La Migration "Women weave the land"
  • Cie MESDEMOISELLES "Du bonheur en boîte"
  • La Berroca "Prendre Le Soin"
  • Collectif PourquoiPas "Out of control"
  • Scène Musicale Mobile "Les enterrements de pianos"
  • ABERNUNCIO "Vox populi"
  • Cie MINUIT 12 "Escarlope"
  • SPPI "Violent"